miséricorde


miséricorde

miséricorde [ mizerikɔrd ] n. f.
• 1120; lat. misericordia, de misericors « qui a le cœur (cor) sensible au malheur (miseria) »
I
1Vieilli Sensibilité à la misère, au malheur d'autrui. bonté, charité, commisération, compassion, pitié. Sœurs de la Miséricorde. Mar. Ancre de miséricorde.
2Pitié par laquelle on pardonne au coupable. clémence, indulgence, pardon. Demander, obtenir miséricorde. Relig. La miséricorde divine. absolution. Loc. prov. À tout péché miséricorde : toute faute est pardonnable.
3Interj. Exclamation qui marque une grande surprise accompagnée de douleur, de peur, de regret.
IISaillie fixée sous l'abattant d'une stalle d'église, pour permettre aux chanoines, aux moines, de s'appuyer ou de s'asseoir pendant les offices tout en ayant l'air d'être debout. ⊗ CONTR. Cruauté, dureté.

miséricorde nom féminin (latin misericordia, de misereri, avoir pitié, et cor, cordis, cœur) Littéraire Pitié qui pousse à pardonner à un coupable, à un vaincu ; pardon accordé par pure bonté : Implorer miséricorde. Sorte de console placée sous le siège relevable d'une stalle d'église et servant, quand ce siège est relevé, à s'appuyer tout en ayant l'air d'être debout. (Les menuisiers des XVe et XVIe s. les ont sculptées de mascarons ou de petites scènes d'une grande fantaisie.) Disposition à venir en aide à celui qui est dans le besoin. Attribut de Dieu qui explique son dessein du salut de l'humanité. ● miséricorde (citations) nom féminin (latin misericordia, de misereri, avoir pitié, et cor, cordis, cœur) Littéraire Léon Bloy Périgueux 1846-Bourg-la-Reine 1917 Un homme couvert de crimes est toujours intéressant. C'est une cible pour la Miséricorde. Le Désespéré Mercure de France Albert Camus Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960 Il faut mettre ses principes dans les grandes choses, aux petites la miséricorde suffit. L'Envers et l'endroit Gallimardmiséricorde (expressions) nom féminin (latin misericordia, de misereri, avoir pitié, et cor, cordis, cœur) Littéraire Crier miséricorde, pousser de grands cris arrachés par la douleur, l'étonnement, l'indignation. Vieux. Miséricorde !, marque une surprise accompagnée de regret, de peine, de dépit, etc. Œuvres de miséricorde, bonnes œuvres ayant pour objet de venir en aide au prochain. ● miséricorde (synonymes) nom féminin (latin misericordia, de misereri, avoir pitié, et cor, cordis, cœur) Littéraire Sorte de console placée sous le siège relevable d'une stalle...
Synonymes :

miséricorde
n. f.
d1./d Compassion éprouvée aux misères d'autrui. Ayez miséricorde. Syn. pitié.
d2./d Pardon, grâce accordée à un coupable. Implorer miséricorde.
|| (Prov.) à tout péché miséricorde: toute faute peut être pardonnée.
d3./d Miséricorde!: exclamation exprimant la surprise, la crainte.

⇒MISÉRICORDE, subst. fém.
A. — 1. Compassion pour la misère d'autrui. Synon. commisération. Exercer, pratiquer la miséricorde; faire miséricorde. Sur le haut de grosses charrettes de foin les yeux des paysans me regardent à la fenêtre avec miséricorde (JACOB, Cornet dés, 1923, p.162).
Œuvres de miséricorde. Bonnes oeuvres:
1. Dès ce moment les oeuvres de miséricorde n'eurent plus de retenues: il y eut comme un débordement de la charité sur les misérables, jusqu'alors abandonnés sans secours, par les heureux du monde.
CHATEAUBR., Génie, t.2, 1803, p.505.
2. Générosité entraînant le pardon, l'indulgence pour un coupable, un vaincu. Synon. clémence. Demander, obtenir miséricorde; s'abandonner, se remettre à la miséricorde de qqn. L'arrestation signifiait: les assises, le jugement, la mort, la mort sans miséricorde et sans délai (DUMAS père, Monte-Cristo, t.2, 1846, p.533). V. être2 ex. 12.
3. RELIG. Bonté par laquelle Dieu fait grâce aux hommes. Dieu de miséricorde!... Pitié! (KRÜDENER, Valérie, 1803, p.97). Dieu fait réellement miséricorde aux coupables en les châtiant dans ce monde (J. DE MAISTRE, Soirées St-Pétersb., t.2, 1821, p.119). La miséricorde de Dieu est infinie (CLAUDEL, Otage, 1911, III, 4, p.301).
P. méton.:
2. «... Dieu... disposait tellement toutes choses pour mon bien et pour mon édification, que je ne pouvais assez admirer la grandeur de ses miséricordes
BREMOND, Hist. sent. relig., t.4, 1920, p.248.
Loc. À tout péché miséricorde. Aucune faute n'est impardonnable. À tout péché miséricorde et surtout aux péchés de jeunesse (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p.474).
4. [Exclam. marquant la surprise, la douleur, l'inquiétude (v. malheur)] Miséricorde! Miséricorde! plus tu l'essuies, plus la tache paraît! (QUINET, Ahasvérus, 1833, 3e journée, p.245). Miséricorde! si ça allait ne pas être bien! (GREEN, Journal, 1934, p.223).
Loc. Crier miséricorde. Exprimer vivement sa douleur. Le Barthaut, pourtant, qui arrivait aux nouvelles fut surpris à en crier miséricorde (POURRAT, Gaspard, 1925, p.248).
B. Spécialement
1. HIST. DES ARMES. Dague dont on se servait au Moyen Âge pour menacer l'ennemi et l'obliger à se rendre et demander miséricorde. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. RELIGION
a) Petite saillie sous une stalle d'église sur laquelle on peut s'appuyer lorsque le siège est relevé et paraître se tenir debout. Le public n'était averti de leur présence que par le choc des miséricordes des stalles se levant ou s'abaissant avec bruit (HUGO, Misér., t.1, 1862, p.597).
b) Récréation, boisson ou aliments supplémentaires donnés à certaines occasions dans des ordres religieux. (Dict. XIXe et XXe s.).
3. MAR. Ancre de miséricorde.
Prononc. et Orth.: []. Ac. 1694 et 1718 -se-; dep. 1740: -sé-. Étymol. et Hist. 1. a) 1re moitié du XIIe s. misericorde «bonté par laquelle Dieu pardonne aux hommes» (Psautier Oxford, 102, 4 ds T.-L.); 1664 miséricorde! «exclamation qui sert à marquer quelque malheur» (MOLIÈRE, La Princesse d'Élide, deuxième intermède, scène 2); 1680 à tout péché miséricorde (RICH.); b) ca 1268 «vertu qui porte à soulager les misères d'autrui» (BRUNET LATIN, Trésor, éd. F. J. Carmody, II, 109); c) 1640 crier miséricorde «se plaindre, crier bien fort» (OUDIN Curiositez); 2. a) ca 1180 «épée très courte» (Fierabras, 176 ds T.-L.); b) ca 1250 «petite saillie de bois fixée sous le siège d'une stalle» (Règle cistercienne, 455 ibid.) [cf. lat. médiév. misericordia att. dès le XIe s. ds GAY]; c) 1680 «repas que le Chartreux fait une fois la semaine au pain et à l'huile» (RICH.); 1721 «récréation, relâche qu'on accorde en certains temps aux moines» (Trév.); d) 1832 ancre de miséricorde (Scènes de la vie maritime ds JAL, s.v. ancre). Empr. au lat. misericordia «compassion, pitié», dér. de misericors «qui a le coeur (cors) sensible à la pitié». Fréq. abs. littér.: 932. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 1764, b) 1476; XXe s.: a) 1349, b) 855.

miséricorde [mizeʀikɔʀd] n. f.
ÉTYM. V. 1120; lat. misericordia, de misericors « qui a le cœur (cor) sensible à la détresse, au malheur (miseria) ».
———
I
1 (V. 1265). Vieilli. Sensibilité à la misère, au malheur d'autrui. Bonté, charité, commisération, compassion, pitié (→ Combattre, cit. 9; espérer, cit. 9). || Œuvres de miséricorde. Aumône (cit. 9). || Sœurs de la Miséricorde. || Exercer, pratiquer la miséricorde. || Être enclin à la miséricorde. Miséricordieux.
1 Pour vous raconter les diverses actions de miséricorde qu'elle a faites, il faudrait vous décrire ici toutes les misères humaines.
Fléchier, Oraison funèbre de la duchesse d'Aiguillon.
Loc. (Vx). Faire miséricorde.
(1832). Mar. || Ancre de miséricorde (ou de salut), la plus forte du navire.
2 (V. 1120). Pitié par laquelle on pardonne aux coupables. Clémence, indulgence, merci, pardon (→ Homicide, cit. 9). || Puni sans miséricorde. Irrémissiblement. || Demander, crier, obtenir miséricorde.
2 Il me semble, lui dit-elle, un sanglot séparant chacun de ses mots, que votre cœur justement irrité s'est radouci, et que peut-être avec le temps j'obtiendrai miséricorde.
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 631.
3 (…) on pendait sans miséricorde tous ceux qui parlaient de traiter avec le roi.
Voltaire, Hist. du Parlement de Paris, XXXII.
(V. 1120). Relig. || La miséricorde divine, de Dieu, du ciel… Absolution (→ Abandonner, cit. 35; délivrer, cit. 5; endurcir, cit. 7; endurcissement, cit. 3). || La miséricorde s'épanchait (cit. 14) du ciel dans son cœur. || Dieu de miséricorde (→ Infini, cit. 4).Vierge de miséricorde (thème iconographique de la Vierge abritant les pécheurs sous son manteau). — ☑ Loc. prov. À tout péché miséricorde : toute faute doit pouvoir trouver pardon.
4 Dieu fait miséricorde au pécheur misérable.
Molière, le Dépit amoureux, III, 4.
5 Car je voudrais savoir d'où cet animal (l'homme), qui se reconnaît si faible, a le droit de mesurer la miséricorde de Dieu, et d'y mettre les bornes que sa fantaisie lui suggère.
Pascal, Pensées, VII, 430.
3 (1680). Interj. (Marquant une grande surprise accompagnée de douleur, de peur, de regret). Misère. || Miséricorde ! il va se tuer s'il fait cela (Académie).
6 Et je vis trois gibets sur la colline haute,
Et trois suppliciés qui pendaient côte à côte.
— Miséricorde ! dit le moine tout en pleurs,
C'était le Roi Jésus entre les deux voleurs !
Leconte de Lisle, Poèmes barbares, « Le corbeau ».
tableau Principales interjections.
———
II
1 (V. 1170). Poignard, dague dont on menaçait l'ennemi abattu pour l'obliger à se rendre, à demander miséricorde.
2 (1653). Saillie fixée sous l'abattant d'une stalle d'église, pour permettre aux chanoines, aux moines « de s'appuyer ou de s'asseoir pendant les offices, tout en ayant l'air d'être debout » (Réau). || Miséricordes sculptées, décorées de bas-reliefs.
3 (1680). Repas hebdomadaire des Chartreux, moins frugal que de coutume.
CONTR. Cruauté, dureté.
DÉR. Miséricordieux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • misericorde — Misericorde. s. f. Vertu qui porte à soulager les miseres d autruy. Les oeuvres de misericorde. pratiquer les oeuvres de misericorde. la misericorde divine. les entrailles de la misericorde de Dieu. Il signifie aussi, La grace, le pardon qu on… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Misericorde — Miséricorde Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. À l origine, la miséricorde est une bonté qui incite à l indulgence et au pardon envers une personne coupable d une faute et qui s en repend.… …   Wikipédia en Français

  • Miséricorde — Der Miséricorde (Merci de Dieu, Gnadegott, Gnadengeber) war ein drei oder vierschneidiger Dolch, meist aus dem 14. Jahrh., in Deutschland auch Panzerbrecher genannt, bildet den Übergang zu den Panzerstechern. Der Miséricorde war ein wesentliches… …   Deutsch Wikipedia

  • Miséricorde — (Merci de Dieu, Gnadegott, Gnadengeber), drei oder vierschneidiger Dolch, meist aus dem 14. Jahrh., in Deutschland auch Panzerbrecher genannt (s. Abbildung), bildet den Übergang zu den Panzerstechern. Vgl. Dolch. Miséricorde …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • misericorde — Misericorde, f. penac. Misericordia. Esmouvoir à misericorde, Ad misericordiam adducere. Faire misericorde, Misericordiam tribuere, Misereri …   Thresor de la langue françoyse

  • Misericorde — Mis er*i*corde , n. [F. mis[ e]ricorde. See {Misericordia}.] [1913 Webster] 1. Compassion; pity; mercy. [Obs.] [1913 Webster] 2. (Anc. Armor.) Same as {Misericordia}, 2. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Misericorde — Misericorde, bei den Rittern eine Art Dolch, s.d …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Miséricorde ! — ● Miséricorde ! marque une surprise accompagnée de regret, de peine, de dépit, etc …   Encyclopédie Universelle

  • misericorde — /mizeri kɔrde/ agg. [dal lat. miserĭcors ordis, comp. del tema di miserēre o miserēri aver pietà e cor cordis cuore ], lett. [che è mosso da misericordia, con la prep. con : essere m. con i nemici ] ▶◀ e ◀▶ [➨ misericordioso] …   Enciclopedia Italiana

  • miséricorde — (mi zé ri kor d ) s. f. 1°   Sentiment par lequel la misère d autrui touche notre coeur. C est un homme sans miséricorde. •   Celui qui dans le temps n aura pas exercé la miséricorde, n a point de miséricorde à espérer dans l éternité, BOURDAL.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré